FANDOM


Originem vitae diabolicum

Originem Vitae diabolicum sur le blog de difference propreModifier

ORIGINEM vitae diabolicum – 1er chantModifier

1 – Comment la vie parvint sur terre

Par ce récit élémentaire

Le savant apprend ces mystères

Et doit par d’autres voies les taire.

Car si ces secrets ne se terrent,

Ils pourraient bouleverser l’éther.

1.1 – Savant fou, savant sans foi

Contons-lui, il y croiroit

Nos histoires et pis nos rêves,  

Sans besoin d’met’d’l’after-shave.

Note apocryphe

(A1 Ce savant, qui était de Marseille

N’avait pas sa langue dans sa poche

Il aimait la tchatche et l’oseille

Pour un savant avouez c’est moche!

Ses chefs lui passèrent un bon savon  

Pour qu’il cesse enfin de faire le con!)

2 – Or donc, en des temps forts lointains

La terre, et toutes les planètes

Autour du soleil et son jeune teint

Étaient vides de vie, mêm’ blette’ .

3 – Un étranger passant alors

Au voisinag’ de Jupiter

Titan le tenta. L’orange terre,

Mer de méthane, lui était d’or.

3.1 - Vénus n’existait pas encor’

sans quoi l’immigrant sans remords

dans ses cheveux aurait plongé,

quitte à ses bras lui en tomber.

4 – Ce voyageur était très grand,

Bardé de fer noir, épineux.

En son sein des diables, pas francs,

Brûlaient dans l’ froid glacé, haineux.

4.1 - Diables au teint ou diables au corps,

Ils étaient laids ils faisaient tort,

Descendants des conchifères,

Leur vie était un enfer!

4.2 – ?

5 – Leurs vies se  voyaient attisées

Par la consommation huileuse,

Et froide, puis carbonisée.

Une existence malheureuse,

Que de quitter ils se hâtaient.

Car aussi, le grand les battait.

5.1 –  Les moyens, y’en avait aussi,

suçaient les os sans nul souci,

pas compliqué, l’étaient bien cuits,

la poule au pot date pas d’Henri!

5.2 ?

6 – Titan, ha Titan, Ô Titan,

Lune merveilleuse, les nourrit.

On avalait de l’œuf pourri

Les p’tits digéraient pour le grand

7 – Petits et grand festoyèrent tant

Qu’ils ne purent plus quitter Titan.

La goinfrerie se payait comptant.

8 – Le grand par une diarrhée foireuse

Expulsa une foule nombreuse

Vers une destinée spacieuse.

9 - Les diablotins quittèrent Titan,

Puis l’orbite de jupiter.

Attirès par l’astre solaire

Leur liberté se fit en quittant,

Miasmes lunaires et ancestraux :

"Foin du froid, à nous l’air chaud !"

10 – Ils se prom’nèrent encor’ un temps

A saute-planète folichonnaient

Et sans cesse ils se répétaient

Nom de dieu comm’ c’est épatant!

Jusque là n’étaient enfants d’choeur

Cette fois devinrent vrais forniqueurs.

(Version apocryphe alternative  "B"

B1 Ils se prom’nèrent encor’ un temps

pour à saute-planète folichonner.

Au P’tit Prince ils auraient aimé

chaparder son sale mouton blanc

et le barbouiller tout en vert,

mon dieu, c’qu’ils pouvaient être pervers!

B2 - Torrents de sperme flots de cyprine

Eux diablotins elles diablotines

Fils et filles de Lucifer

En des parties de jambes en l’air

De jambes en l’air et pas de bois

Râles orgiaques spasmes et émoi.)

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.